Le Cri du Port

Lieu de musiques actuelles dédié au jazz à Marseille

LUNDI 9 MAI 2016 - La Croisée des Arts (Saint-Maximin la Sainte-Baume) - 20:45

AL FOSTER QUARTET

 

 

Al Foster - batterie / Dayna Stephens - saxophone ténor / Adam Birnbaum - piano / Santi Debriano - contrebasse

 

Présenté par Mojazz Diffusion, en partenariat avec la commune de St Maximin et le Cri du Port.

 

 

Depuis 3 ans, Al Foster nous fait le plaisir de revenir jouer et chaque fois nous propose un nouveau groupe époustouflant. Nous aurons le plaisir de découvrir pour la première fois en live Dayna Stephens, et de retrouver l’incomparable Santi Debriano qui avait joué au Cri du Port aux côtés d’Archie Shepp, Chico Freeman et en tant que directeur musical du sextet Roots, quant à Adam Birnbaum il fait partie de l’équipage du quartet d’Al Foster depuis une dizaine d’année.

 

« Il a tout ce que je veux d’un batteur », dira Miles Davis lorsqu’il le rejoindra dans les 70’s... Ce pour 13 ans ! Un record ! Cette légende de la batterie rendra hommage à l’inventeur du be-bop moderne à la batterie et repart sur la route des succès d’Art Blakey de Moannin  à Buhaina Chant. Au Japon, on le nomme, Trésor National Vivant. Il est né à Richmond, Virginie, en 1944. Il a une bobine de second rôle pour un film de Melville. Les musiciens l’appellent « Al Foster ». C’est un génie placide. La batterie placée très bas. Des cymbales au diamètre outrecuidant. Un jeu de mains, un jeu de poignets, de balais, de baguettes, à fondre. L’art de danser la chanson dans tous ses possibles, toutes ses résonances, avec joie, sans fioriture aucune. Tout au contraire. Au centre des cuivres et des peaux, on l’aperçoit, lui, Al Foster. Il ne cherche nullement à apparaître, un sourire à mourir derrière quoi il disparaît. C’est tout. Il s’appelle Al Foster, et plutôt que de déclarer le déclin, le passé, la mort ou que sais-je, du jazz, on devrait courir le voir d’urgence. Car la musique que dégaine Monsieur Aloysius Foster se voit à l’oeil nu. Son air de voyou sincère et d’amant du tempo. Treize ans chez Miles Davis, une encyclopédie de groupes et d’enregistrements aux côtés des plus grands : Sonny Rollins, McCoy Tyner, Jackie McLean, Joe Henderson, bla bla bla n’impressionnent assez personne en France pour présenter Aloysius Foster, dit Al Foster, en gloire. Signe intéressant des temps, parfaitement concordants avec les temps qui courent. Sachez-le, c’est un pur scandale... D’un autre côté, voir, admirer, Al Foster en club, afro-américain de base né en Virginie, phénoménal mathématicien des rythmes, pur satrape d’honneur de la pataphysique du jazz romantique en voie de disparition, est une chance. Autant ne pas se priver ...

Francis Marmande - Le Monde

 

Photo © Claude Vesco

 

 

 

 

Lieu du concert :

La Croisée des Arts

Place Malherbe

(83) Saint-Maximin la Sainte-Baume

Tél : 04 94 86 18 90

 

Tarif :

15€ (hors frais de location)

www.mojazzdiffusion.com

© Le Cri du Port - 2014 - Jazz Marseille

8 rue du Pasteur Heuzé

Fr - 13003 Marseille

Tél : 04 91 50 51 41

 

mentions légales