[Résidence] Théatre musical et visuel / création

INDIGO JANE

lundi 13 au vendredi 17 septembre 2021 4, 5 et 14 octobre

Sur scène Indigo Jane est à son piano, de grands tableaux vierges sont suspendus et un auteur dessinateur de bandes dessinées arpente le plateau. Il mène des recherches et retrace la destinée de cette artiste qui aura rencontré sur le tard une forme de reconnaissance mitigée de son génie. Il croque il gribouille il rature. On voit apparaître la petite fille qui grandit dans une vaste propriété du York Shire en Angleterre.
On essaie de lui inculquer les fondements d’une éducation bourgeoise mais elle est comme une pièce rapportée dans le puzzle d’une société dont elle ne comprend ni les enjeux ni les règles. On lui impose la pratique du piano qu’elle voit tout d’abord comme un monstre gigantesque prêt à lui dévorer les mains. Indigo Jane est une enfant différente, chez qui l’on diagnostiquerait aujourd’hui une forme d’autisme. Elle grandit avec cette particularité: elle voit les sons, elle les ressent, ils sont la porte par laquelle elle pénètre toute entière dans un monde de sensations qui diffère tout rapport social. Le piano sera son premier ami, la monture avec laquelle elle explorera des paysages sonores.
La musique en image [la synesthésie] correspond à un trouble de la perception des sensations, à travers lequel le sujet associe deux ou plusieurs sens à partir d’un seul stimulus, de nombreux artistes sont synesthèthes: Vladimir nabokov, Arthur Rimbaud, Charles Baudelaire, Verlaine, Vassily Kandinsky, Angèle Dubeau, Joan Mitchell, Stevie Wonder, Duke Ellington….


Inspiration

Des femmes géniales
« Indigo Jane n’a pas de réalité historique et pourtant depuis que nous l’avons nommée elle vient nous chuchoter son histoire à l’oreille.
Une histoire de femme géniale née dans un milieu aux mœurs bien définies, à une époque (pas si lointaine) où il était inconcevable que le
sexe faible puisse embrasser une carrière artistique. « Indigo Jane » est une biographie collective inspirée des grandes figures féminines
des siècles passés : Émilie Dikinson, Melbonis, Camille Claudel, Virginia Wolf, Nadia Boulanger, George Sand… Des artistes qui ont dû pousser comme la mauvaise herbe entre les dalles de l’ordre établi, des femmes qui se sont émancipées du joug d’une société conservatrice qui ne leur accordait qu’une place de second plan.
Nous avons imaginé l’enfance d’une de ces figures de proue de l’ère de la femme, une enfant particulière à la sensibilité exacerbée. »

Illustrations in vivo
Lamine Diagne conte en dessinant, dessine et contant… c’est un exercice d’ambidextre qu’il a développé lors de ses temps de rencontre avec le public. Son trait fait partie intégrante de l’écriture d’Indigo Jane au même titre que la parole et la musique. Les premières recherches graphiques et scénographiques nous entraînent vers une galerie de tableaux, des scènes, des portraits, des paysages qui s’animent comme par magie

Création musicale
Perrine Mansuy
Pour imaginer l’univers musical d’Indigo Jane, je me suis plongée dans le répertoire et l’histoire des compositrices du XIXème siècle, la période romantique et impressionniste que j’affectionne tout particulièrement. J’ai étudié et analysé les éléments musicaux sur lesquels reposent certaines de leurs œuvres et je m’en suis inspirée pour développer des improvisations plus personnelles.

Création sonore et visuelle
Éric Massua
Pour entrer dans les perceptions d’Indigo Jane il nous faut tordre les sons, exciter les couleurs, les rendre invasives – puissantes – omnipotentes.
Éric Massua est vidéaste, créateur d’installations et de fictions radiophoniques, pour ce spectacle il explore une palette de fréquences sonores et de projections visuelles qui viendront troubler la perception du spectateur.

Production déléguée
CIE DE L’ENELLE
ÉMERAUDE PRODUCTION
Coproduction
LE CRI DU PORT, FESTIVAL TOUS EN SONS,
LE PIC PÔLE INSTRUMENTAL CONTEMPORAIN,
avec le soutien du  NOMAD CAFÉ, 

Télécharger le dossier de présentation ici

Font Resize